Sport végane : adeptes de la nutrition végétalienne

spécialiste en diététique
Quelle est la différence entre un nutritionniste et un diététicien ?
juillet 19, 2016
Un bilan de santé
Un coach diététique privé à domicile
juillet 19, 2016
la nutrition végétalienne

D’après une certaine croyance, le sportif ne devrait pas être végane puisqu’il subirait alors une carence nutritionnelle importante. L’alimentation vegane limiterait l’apport en nutriments et serait un vrai problème pour le sportif qui dépense beaucoup d’énergie qu’un non sportif. Zoom sur ces points dans les lignes qui suivent.

Un sportif peut-il être vegane ?

Plusieurs personnes qui adoptent le régime vegane pratiquent du sport sans s’en plaindre. Le véganisme est rappelons-le, un mode de vie qui consiste à refuser de consommer et d’utiliser tout produit provenant des animaux. En fait, tant que le sportif vegane complète l’apport énergétique, dont il a besoin pour pratiquer son activité, il peut maintenir son régime alimentaire. Attention, il faut faire la différence entre végétalisme et véganisme, car le végétalien ne mange que des végétaux et des champignons. Le végane est bien plus strict. C’est un vraie mode de vie qui affecte toute la vie de son adepte.

Les sports idéaux pour le sportif vegan

Le sportif vegan peut pratiquer n’importe quel type d’activité physique et sportive à condition qu’il sache ses limites. En effet, il sera un sportif comme un autre. Comme ses confrères, il ne devra pas faire plus d’efforts que son organisme ne pourra supporter et il devra manger équilibré. Les protéines peuvent être trouvées dans d’autres aliments que la viande. Le fait d’être vegan n’est pas du tout un obstacle à la pratique du sport. Il faut simplement bien choisir l’activité à pratiquer en optant pour celle qui nous passionne. Un grand nombre de végans sont adeptes de la marche, de la course à pied, des étirements et du cyclisme. Certains préfèrent aussi des sports plus exceptionnels, comme l’escalade, le yoga et la natation. Ces activités ne sont pas des activités d’endurance et permettent à l’organisme de récupérer facilement.

Autres conseils pour l’adepte du sport et du véganisme

Adopter une alimentation végane ou végétalienne ne signifie nullement se priver et se torturer. C’est un mode de vie comme un autre. Une fois que vous êtes décidé à l’adopter, consulter un nutritionniste devrait être une priorité. En effet, mieux vaut connaître les différentes facettes du régime avant de l’appliquer. Il se peut que des compléments alimentaires soient nécessaires pour un sportif vegan très pratiquant. En outre, il n’a jamais été dit que le végétalisme ou le véganisme permettait de limiter la quantité d’eau à boire en une journée. Les végétaux n’apportent pas à eux-seuls la quantité d’eau nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme. Il faut alors boire une grande quantité d’eau, dès lors que l’on adopte le statut de sportif vegan.