Conseils diététiques : pourquoi éviter le lait de vache ?

coaching sportif
Un programme de coaching sportif individualisé à domicile
octobre 18, 2018
Al Cukovic explique le fonctionnement du système neuro nutritif
Al Cukovic explique le fonctionnement du système neuro nutritif
avril 3, 2019
le lait de vache

Le lait de vache est initialement prévu pour nourrir un veau, de ce fait il est très riche. Aujourd’hui, de plus en plus de diététiciennes déconseillent la consommation de ce lait, surtout si elle n’est pas bio. Retrouvez les principales raisons de cette recommandation.

Le lait de vache est-il toxique ?

Le lait de vache est un danger surtout lorsqu’il n’est pas naturel. En effet, les différents procédés de pasteurisation, d’homogénéisation et de stérilisation diminuent les enzymes naturelles du lait qui empêche le calcium de se fixer. Le traitement des vaches avec l’ajout d’hormones, de vaccins et d’antibiotiques entraine également une grande toxicité du lait. En effet, pour que les vaches produisent plus de lait, les éleveurs les surmènent et les maltraitent, ce qui augmente le développement d’infections et donc de prise d’antibiotiques et de vaccins, sans oublier les antiinflammatoires. Ces derniers sont ensuite transmis via le lait. Ce sont les principales causes de toxicité du produit qui explique pourquoi le lait de vache n’est pas bon pour la santé. Il est donc conseillé de ne boire que du lait bio, mais là encore, il existe ainsi un grand paradoxe sur la question : le lait de vache est-il bon pour la santé ? Entre les apports nutritionnels du lait et leurs conséquences sur notre organisme, il y a quelques nuances qu’il est bon de savoir.

Le paradoxe du lait de vache

Pour permettre au veau de grandir, le lait de vache est très riche en calcium, trop riche même. C’est une des principales raisons pour lesquels ce lait est déconseillé. Le calcium présent dans le lait de vache est trop difficile à assimiler. La concentration de calcium dans le sang humain augmente très vite lorsque la consommation en lait est importante. Notre corps va alors éliminer le surplus de calcium par les reins. Le lait de vache contient aussi trop d’acides gras saturés, ponctués de grosses molécules lipidiques. Le foie de notre organisme a du mal à transformer ces molécules et entraîne ainsi son affaiblissement. Les acides gras saturés du lait, en plus de détruire le foie à petit feu, présentent un risque d’obésité et de maladie. Notre corps a besoin de graisse naturelle, or les graisses saturées sont non seulement difficiles à digérer, mais inutiles et novices. Il est préférable de consommer modérément du lait de vache et de privilégier le lait maternel et les graisses végétales.

Qu’en est-il de l’ostéoporose ?

Au vu de toute cette incohérence, une chose pourtant reste certaine, notre corps a besoin de calcium et le lait en contient beaucoup. C’est d’ailleurs le principal message des publicités pour prévenir l’ostéoporose qui est une maladie due à la fragilité des os. Alors, le lait de vache est-il bon pour la santé ? Selon les dernières études publiées par l’OMS ou l’Organisation Mondiale de la Santé sur la question du lait bon ou mauvais, elles ont montré le paradoxe du calcium. En effet, ces études ont établi que dans les pays occidentaux où la consommation de calcium est très élevée, les fractures et les diagnostics d’ostéoporose sont également très élevés. Ces études démontrent ainsi que la consommation quotidienne de lait de vache ne permet pas de prévenir l’ostéoporose, au contraire. Toujours selon ces études, cette habitude augmenterait le risque de cancer des ovaires et de la prostate et favorise les pathologies cardiovasculaires. Il est donc préférable de trouver une autre source de calcium.